Amélioration des perspectives économiques mondiales selon le FMI

Les vaccinations accélérées se font dans plusieurs pays du globe grâce à plusieurs vaccins anti-Covid-19 déjà disponibles. Mais la question qui reste cruciale est celle de la relance de l’économie mondiale. C’est dans la perspective de cette relance économique que la patronne du FMI déclare qu’une nouvelle accélération de la croissance est attendue. L’institution voit en fait une amélioration des perspectives économiques grâce au plan de relance et à la vaccination.

Il y a un risque de reprise inégale entre les pays 

La patronne du Fonds Monétaire International fait exposer une amélioration des perspectives de l’économie mondiale grâce à la vaccination et au plan de relance. Rendez-vous sur https://www.agenceimmobiliere-caen.com/  pour avoirs plus de conseils avant d’investir. Kristalina Georgieva a déclaré dans son discours avant les réunions du printemps qu’une nouvelle accélération de la croissance est attendue. La directrice n’a toutefois pas dévoilé les prévisions de 2021 qui sont attendues pour le 6 avril prochain. 

La directrice a en effet souligné l’ampleur des incertitudes en exposant une reprise à plusieurs vitesses avec la Chine et les États-Unis moteurs de la croissance mondiale et les pays en voie de développement à la traîne. Elle considère cela comme un risque pour l’avenir de l’économie mondiale.

Produire et distribuer massivement les vaccins pour une sortie de crise 

Pour la directrice du FMI, l’incertitude extrêmement élevée constitue l’un des plus grands dangers. Ainsi, selon elle, tout dépend de la trajectoire de la pandémie puisque les avancées en matière de vaccination sont inégales et les nouvelles souches du virus freinent les perspectives d’une croissance rapide particulièrement en Amérique latine et en Europe.

Il pourrait avoir plus de pression sur les marchés émergents, vulnérables et dotés de faibles capacités budgétaires, explique la dirigeante du FMI. Elle met un accent sur l’exposition de plusieurs marchés à des secteurs durablement touchés. 

L’ensemble de ces pays constitue ceux qui ont un risque élevé de surendettement et sont également les pays ayant difficilement accès aux vaccins. L’institution de la capitale américaine s’inquiète donc des conséquences d’une reprise accélérée sur l’ensemble de ces pays. La patronne du FMI conseille en outre aux pays de se focaliser sur la sortie de crise en augmentant la production et la distribution des vaccins.

Cette entrée a été publiée dans . Sauvegarder le permalien.